5 conseils pour acquérir votre première habitation

Depuis le 1er janvier 2020, la Banque Nationale de Belgique a demandé aux institutions bancaires d'être plus prudentes lors d'un octroi de crédit aux particuliers. Il est donc devenu plus compliqué pour les jeunes ménages ne disposant pas encore de beaucoup de capitaux propres de bénéficier d’un crédit hypothécaire. Comment se préparer au mieux pour acheter un bien immobilier ? Maisons et Chalets d'Ardennes vous donne ses 5 conseils pour acquérir votre première habitation !

L'aspect financier

Sauf dans de rares exceptions, vous allez certainement devoir passer par la case prêt hypothécaire. Avant de vous ruer chez le banquier, déterminez votre apport personnel, autrement dit ce que vous pouvez mettre de votre poche. En général, il doit couvrir au minimum les frais de notaire qui représentent environ 15% du prix d'achat de la maison.

Toutefois, si pour une raison ou une autre, vous ne disposez pas de la somme requise, sachez qu'il existe des pistes alternatives. Une fois votre apport personnel défini, il vous faut déterminer votre capacité d'emprunt. Plusieurs simulateurs en ligne sont à votre disposition pour vous aider, mais n'hésitez pas à démarcher les banques pour connaître avec plus de précision le montant qu'il vous sera possible d'emprunter le moment venu.

Faire cette démarche avant vos recherches vous permettra d'être plus efficace (gain de temps, recherche ciblée) et de ne pas manquer de belles opportunités car votre offre aura plus de crédibilité auprès des vendeurs ! N’oubliez pas les frais annexes qui vont gonfler votre budget global d’acquisition (frais d’enregistrement, frais de notaire, frais de crédit, frais d’hypothèque, travaux de rénovation et de mise en conformité,...

Ne vous précipitez pas sur le premier bien visité

Le premier achat d’un bien immobilier doit être réalisé après réflexion, sans légèreté ni précipitation. Avant de vous engager, prenez le temps de visiter plusieurs biens, accompagné d’un proche si besoin, et de venir à différents moment de la journée et de la semaine pour voir si le quartier et l’environnement vous conviennent. Au fur et à mesure, vous évaluerez mieux vos besoins et vos envies, et vous apprendrez à poser les bonnes questions. Pour cela, consultez régulièrement les annonces immobilières et profitez des alertes afin d’être prévenu, en temps réel, de la mise en ligne d’un logement qui correspond à vos critères. Par ailleurs, avant de signer, pensez à vérifier que le prix de vente du logement que vous convoitez est conforme au secteur géographique. Là encore, seul le regard d’expert de l’agent immobilier pourra vous permettre de bien évaluer ce point.

Faites-vous accompagner par un professionnel

Pour réaliser votre premier achat immobilier, vous devez être bien entouré. Vos amis et votre famille peuvent être de bon conseil, mais rien ne vaut l’accompagnement de professionnels de la vente immobilière. Sélectionnez soigneusement les agences immobilières auxquelles vous allez faire appel. Ce sont des intermédiaires clés entre vous et les vendeurs. Leur rôle : conseiller les deux parties et satisfaire leurs attentes. Le notaire joue également un rôle fondamental tout au long du processus d’achat. Enfin, faites appel à un architecte ou un artisan et/ou entrepreneur si le bien requiert des travaux ou des améliorations. Ils vous donneront de précieux conseils et estimeront le budget nécessaire.

Déterminez et listez vos besoins

Une ou plusieurs chambres ? Avec terrasse ou jardin ? Douche ou baignoire ? Avant de commencer vos recherches, vous devez estimer vos besoins, et notamment le nombre de m2 que vous souhaitez. Pensez aussi à l’avenir en anticipant, par exemple, l’agrandissement de votre famille. Acheter du neuf ou de l’ancien est aussi une question à vous poser. Les programmes neufs ont l’avantage de proposer une architecture moderne et de répondre aux dernières normes en vigueur, notamment d’un point de vue énergétique. Acquérir un bien sur plan (vente en l’état futur d’achèvement) permet surtout d’adapter parfaitement votre logement à vos envies et vos besoins. D’un autre côté, en achetant de l'immobilier ancien, le prix de vente sera certainement moins élevé comparé à un bien neuf. Et vous pourrez en disposer plus rapidement.

Frais réduits ?

Dans le but de favoriser l'accès à la propriété pour les habitations modestes, il est possible d'obtenir un taux réduit des droits d'enregistrement de 6% sur une première tranche du prix de votre immeuble. Cette tranche varie selon la zone où se situe l’habitation achetée (pour toutes les ventes à partir du 1/01/2021) :
en zone de pression immobilière --> tranche pouvant bénéficier du taux réduit = 175.039,47 € (somme indexée au 01/01/2021) en dehors d’une zone de pression immobilière --> tranche pouvant bénéficier du taux réduit = 164.099,49 € (somme indexée au 01/01/2021) 1ère condition à remplir pour pouvoir bénéficier de ce taux réduit des droits d'enregistrement est d'acquérir une habitation modeste. Une habitation modeste est une habitation dont le revenu cadastral est de maximum 745€. Ce plafond de 745€ peut toutefois être augmenté pour les familles nombreuses.

2ème condition : ne posséder aucune autre habitation.
Cette réduction n'est accordée que si l'immeuble acquis est l'unique bien possédé par l'acquéreur, son conjoint ou son cohabitant légal. Ils ne peuvent être propriétaires (ou avoir un autre droit réel, comme un usufruit) d’une autre habitation, même pour une partie indivise.

3ème condition : obligation de domiciliation.
Vous devez vous domicilier dans le bien endéans les 3 ans et pendant au moins 3 ans consécutifs.

Il vous sera également possible de bénéficier de l’abattement, qui est une diminution de la base imposable (20.000€).

Holidays Ardenne, locations de villas, d'appartement et de maisons en Ardenne. Verhuur van villa's, appartementen en huizen in de Ardennen

Incrivez-vous à notre
Newsletter

Tous les mois, recevez des conseils et des informations interessantes !